Prothèses fixes sur implants dentaires : de nombreuses solutions

 

La pose d’une prothèse dentaire fixe offre un meilleur confort à bien des égards : meilleure stabilité, longévité, confort en bouche pour une articulation naturelle et facile, pour une alimentation sans soucis… Plusieurs systèmes existent pour s’adapter au cas par cas.

Plusieurs possibilités pour un résultat idéal

Chaque patient a des besoins différents : une seule dent à remplacer, quelques-unes ou au contraire de nombreuses dents, mâchoire fragile ou saine… Chaque type de pose de prothèses dentaires offre le meilleur compromis pour satisfaire le patient.

Prothèse complète dentaire sur implant : stable et durable

Lorsque le patient préfère opter pour une prothèse dentaire complète fixe plutôt qu’un appareil dentaire amovible, le système de prothèse dentaire sur implant all-on-4® est la meilleure solution. Un seul rendez-vous suffit pour la pose de 4 implants dentaires sur lesquels l’appareil est fixé. Le patient retrouve ainsi une dentition si proche du réel qu’il pourrait en oublier qu’il porte une prothèse dentaire.

Cette méthode convient donc aux personnes qui présentent une mauvaise dentition dans sa globalité, avec de nombreuses dents manquantes ou à remplacer.

Prothèses dentaires non complètes mais avec plus de 4 implants dentaires

Lorsqu’un patient présente plusieurs dents manquantes ou abîmées les unes à la suite des autres, une prothèse fixe appelée « pont » permet de limiter la quantité d’implants à poser dans l’os de la mâchoire tout en remplacement plusieurs dents. Cela peut remplacer un dentier partiel par exemple.

Prothèse dentaire unitaire : de 1 à 4 implants généralement

Quand peu de dents sont absentes ou en mauvaise santé, la prothèse fixe se fait par unité. Chaque dent est remplacée par une couronne, permettant ainsi de conserver le reste de la dentition comme elle est. Cela demande une mâchoire en bonne santé. Cela convient donc pour soigner une dent cassée.

La pose de prothèse fixe sur implant dentaire, étape par étape

1-    Vérification de la compatibilité de l’état de santé

La pose d’une prothèse fixe sur implant dentaire demande certaines conditions. Le patient ne doit pas souffrir de problèmes cardiaques par exemple et sa mâchoire doit être suffisamment en bonne santé pour recevoir des implants, en termes d’espace et de capacité d’ostéointégration.

2-    Pose de l’implant dentaire dans l’os maxillaire

Il existe plusieurs types d’implants.

L’implant endostéal est une sorte de vis fixée dans la mâchoire (dans l’os). 3 à 6 mois sont nécessaires pour permettre l’intégration de l’implant dans l’os, le rendant ainsi définitivement installé. C’est le procédé le plus couramment choisi lorsqu’il est possible d’y recourir (selon état de santé de la mâchoire).

L’implant sous périosté est placé sur l’os mais à l’intérieur de la partie rouge de la gencive, ce qui lui donne une bonne stabilité.

3-    Pose du pilier sur implant

Le pilier sur implant se visse sur l’implant posé dans ou sur l’os de la mâchoire. C’est lui qui supportera la couronne sur implant (la dent artificielle), le bridge ou la prothèse complète. Il est généralement conçu avec un matériau noble comme le titane, qui est aussi le matériau utilisé pour les prothèses d’articulations (genoux, hanches…).

4-    Pose de la couronne sur implant

Les prothèses unitaires, le bridge ou la prothèse complète sont définitivement installées une fois que la dent ou l’ensemble de dents artificielles, appelées couronnes, sont en place.

Convalescence et précautions après la pose d’implants dentaires

Suites opératoires

La pose d’une prothèse fixe sur implant dentaire, que ce soit un implant unitaire ou une prothèse complète provoque parfois une douleur modérée. Le chirurgien dentiste dans son cabinet dentaire qui a procédé à l’intervention prescrit des antalgiques en fonction des besoins et des antécédents médicaux du patient. Cette douleur est souvent accompagnée d’un petit gonflement des gencives (oedème), réaction naturelle à la pose d’un corps étranger. Les saignements bénins sont aussi un phénomène fréquent et non inquiétant.

Alimentation

Afin de conserver la bonne position de l’appareil, l’alimentation doit exclure les aliments durs ou qui demandent beaucoup de force à la mastication. On privilégie donc des aliments mous, tendres, d’autant plus si les gencives sont douloureuses.

Quand est-il nécessaire de consulter en cas de souci ?

Les suites opératoires ne demandent pas de consultation avec votre dentiste, sauf en cas de besoin de nouvelle prescription de médicaments, notamment d’antalgiques. En revanche, si vous sentez que la couronne n’est plus dans la bonne position, si vous avez de la fièvre ou si un écoulement nauséabond apparaissait au niveau du site opératoire, la consultation est nécessaire.

Prise en charge financière de la pose de prothèse fixe

Nos cabinets dentaires situés à Paris sont conventionnés sécurité sociale et mutuelle, permettant une prise en charge optimale de vos soins dentaires, sans avance de frais.

Pour vérifier si un reste à charge sera demandé, notre équipe administrative réalise un devis sur mesure et vous accompagne avec un plan de financement personnalisé.

 

2018-06-04T15:41:35+00:00 mai 30th, 2018|Articles|0 commentaire